40 minutes ou 4 minutes de sport : ce que nous pouvons apprendre sur l’efficacité !

Bonjour les Terriens !

Aujourd’hui, je vous écris de ma chambre d’hôtel à Venise, avec mon tout petit bébé de 4 mois dans son écharpe de portage.

Cette invention est absolument extraordinaire car elle me permet de mettre à jour mon blog, tout en offrant à mon bébé un confort optimal, puisqu’il est tout contre moi, dort paisiblement et entant mon coeur battre.

Maman et entrepreneur, toute une question d’équilibre !

Pendant ma grossesse, j’ai pris 12 kg, et depuis que j’ai accouché, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour moi. Mais depuis quelques temps, j’ai décidé de reprendre une activité physique, et mon objectif est très simple : bruler les graisses et me sentir en forme.

J’avais découvert il y a déjà quelques temps le principe des entrainements courts et intensifs et j’adore ce que Lucy propose avec ses sessions d’entrainement de 4 minutes (+ 1 minute d’échauffement + 3 minutes d’étirements).

4 minutes, c’est génial pour moi qui ne suit pas du tout sportive à la base (certain(e)s d’entre vous sauront de quoi je parle !).

Quand je souffre, c’est facile de tenir car je me dis que dans moins de 4 minutes, c’est fini ! Et même en étant maman d’un bébé de 4 mois, j’arrive toujours à trouver 4 minutes dans ma journée pour faire cette session. Je vous mets le lien au cas où vous seriez tenté… 4 minutes par jours !

Si je vous parle de ça, c’est parce que pendant des années, je me suis mise au sport, puis j’ai arrêté. Je ne dois pas être la seule… A chaque fois, je me disais : « Allez, Millie, cette semaine, il faut que tu fasses au moins 2 séances de sport, et qu’elles durent au moins 40 minutes, car avant, ça ne sert à rien car tu ne perds pas ! »

Un jour, je faisais ma séance de 40 minutes difficilement (car en reprenant le sport, c’est facile de trop forcé de suite et aussi de se faire mal). Le lendemain, repos. Le surlendemain, repos. Le jour suivant, allez, c’est jour de sport aujourd’hui. Aïe ! Tellement dur de s’y mettre pour 40 minutes : trouver le temps, s’y mettre, tenir… Tout était en place pour échouer !

Autant vous dire que ça n’a jamais marché pour moi, et je n’ai jamais réussi à tenir plus d’une semaine un tel rythme.

Qu’est-ce que cela nous apprend ?

Que pour mettre en place une nouvelle habitude, il faut réunir 2 éléments :

Il faut que l’objectif soit tellement bas qu’on ne puisse pas échouer. Il faut que ça puisse se répéter tous les jours pour prendre l’habitude justement.

Il est beaucoup plus facile de prendre une nouvelle habitude tous les jours que de prendre une nouvelle habitude toutes les semaines, ou sur 2 jours dans la semaine.

En me donnant l’objectif de faire 4 minutes de sport par jour, c’est quasiment impossible d’échouer. En plus, je me suis trouvée mon propre coach sportif féminin (quelqu’un à qui je puisse m’identifier – c’est très important !) et elle est accessible depuis mon téléphone (à travers sa Playliste Youtube). Et je peux le répéter tous les jours.

Jusqu’à maintenant, cela m’a beaucoup réussi. J’ai aussi respecté la journée de repos par semaine, afin d’éviter les blessures. Vue que le nombre de jours de repos (seulement 1 par semaine) est inférieur au nombre de jours d’exercices physiques, cette journée de repos ne vient pas trop casser la mise en place de cette nouvelle habitude !

Par ailleurs, quand quelque chose demande un effort, il faut pouvoir voir un résultat, si possible rapide.

Il s’avère que cette technique en 4 minutes permet de brûler jusqu’à 350 calories de plus par jour, qu’elle fait travailler plusieurs groupes de muscles en même temps, dont, pour nous les femmes : le dessous des bras, les abdos, les fessiers et les cuisses en particulier ! Les zones où nous voulons mincir et que nous voulons raffermir.

En 4 minutes avec ces exercices intensifs, cela permet d’être essoufflé suffisamment, de transpirer, et de ressentir l’hormone de bien-être du sport. Et ça, c’est super cool !

Venons-en à un sujet qui nous tient à coeur, nous réseauteurs : la prospection à froid.

Quand on fait de nouveaux contacts à froid, que l’on doit parler à de nouvelles personnes et risquer le rejet, ce n’est pas facile. Et prendre l’habitude de le faire est encore moins facile.

Eh bien, croyez-moi, il vaut mieux passer un coup de téléphone tous les jours à 8h du matin, que de se bloquer 3h le samedi matin pour appeler ses prospects et angoisser toute la semaine !

Que va-t-il se passer samedi matin ?

Si vous décrochez le téléphone, vous allez appeler 1 personne et puis jeter l’éponge ! C’est le meilleur moyen d’échouer. Plutôt que de faire ça, prenez l’habitude d’aborder une nouvelle personne chaque jour, ou de passer un coup de téléphone chaque jour.

Choisissez un objectif de prospection suffisamment bas pour que vous ne puissiez pas échouer.

Par exemple, si vous êtes vraiment mort de trouille, vous pouvez vous faire faire des prospectus et les laisser tomber sous les yeux d’une personne chaque jour. Si la personne vous demande ce que c’est, très bien, vous lui parlez. Si elle ne vous demande rien, ce n’est pas grave du tout. Vous pouvez passer à autre chose.

Pensez que ces quelques minutes doivent être intensives pour que ça marche ! Vous augmenterez l’objectif plus tard. Ne pensez pas que je veux vous faire croire que vous allez devenir un grand leader en marketing de réseau en jetant des prospectus comme ça. Mais c’est un excellent début si vous n’arrivez rien à faire d’autre.

Car il vaut mieux faire de petits pas vers l’avant, que de ne pas avancer du tout. L’important ici est de mettre en place l’habitude de prospecter tous les jours. Car il vous faut absolument de nouveaux prospects tous les jours si vous voulez réussir.

Pour mettre en place de nouvelles habitudes tous les jours et développer votre état d’esprit de leader en marketing de réseau, je vous invite à découvrir notre Programme 21 Jours Stratégie Vie Prospère en cliquant ici… Programme 21 jours

About The Author

Millie Lavoisier

Je me lance dans le marketing de réseau en 2008. En 5 ans, je monte un blog et crée de nouvelles relations qui me permettent en 2012 de lancer une grande compagnie Américaine en France et d'atteindre un chiffre d'affaire global de plus de 1 000 000€ en seulement 7 mois, . Aujourd'hui reconnue comme une leader professionnelle en marketing de réseau, je veux VOUS aider. Pour découvrir comment je peux vous aider, cliquez ici...

0 Comments